Est-ce une bonne idée de voyager pour fuir la réalité ?

On peut prendre la route pour fuir à la réalité, les problèmes ou tout simplement espérer de trouver une vie meilleure ailleurs. Mais, est-ce une sage décision ?

Se soustraire aux problèmes

La première raison qui pousse sûrement les gens à partir loin pour fuir ses problèmes est la soif de trouver le bonheur. Ils pensent que des aides extérieures comme l’aventure et la découverte de nouvelles choses peuvent les aider à échapper aux mauvaises ondes. En effet, il existe certaines personnes qui détestent leur vie à la maison et préfèrent rester le plus longtemps possible sur la route. Pourtant, est-ce qu’elles ne sont pas tout simplement d’essayer de fuir l’impossible ? Est-ce qu’elles ne sont pas tout simplement en train de retarder la résolution de leurs problèmes ?

Se soustraire aux accoutumances

Parfois, la société considère qu’il y a déjà un chemin toute tracé pour chaque personne. Il y en a même plus pire. En effet, on est même parfois obligé de suivre une projection de vie que d’autres ont élaborée à notre place. Est-ce qu’on est vraiment obligé de se soumettre à la société dans laquelle on est packagé ? Pour les grands rêveurs, la réponse est non. Ces derniers veulent vivre une vie différente de celle qu’on leur ait dictée. Ils veulent être le seul maître de leur destin et ne laissez personne prendre des décisions à leur place. En plus, ils sont généralement dans l’incapacité d’accepter d’être traité comme des robots par la société en nous obtempérant à suivre des règles. En voulant explorer d’autres horizons, d’autres coutumes et d’autres peuples, on peut se passer de vivre dans une bulle. En revanche, on ne peut pas s’échapper à la vie en société. De plus, peu importe où on va, il y a toujours des règles de vie à respecter.
Bref, prendre la route pour essayer de s’échapper à ses problèmes à ses avantages et ses inconvénients. Il en revient donc à chacun de connaître ce qui est bon ou mauvais pour lui. Puis, au fond, il faut bien reconnaître que nous fuyons tous quelque chose. Alors, pourquoi ne pas le faire en voyageant ?